« Mes clients et mes concurrents sont mes meilleurs conseils »

 1988 
Diplômé de l’Institut Européen des Affaires

 

 1991 
Vente à Pizza Hut de l’entreprise US Food créée en 1989

 

 1998-1999 
Directeur Opérations France de Pimkie

 

 1999-2004 
Président Opérations Europe au Club Med

 

 2004 
PDG de Kookaï

 

 Depuis 2007 
PDG du groupe Joa

Laurent Lassiaz
Dirigeant de Joa Groupe (Lyon)

C’est le troisième opérateur de casinos en France avec 22 établissements et un site de jeux en ligne. Il emploie 1 500 personnes avec un CA de 227 M€.
 

 

> Héritier ou entrepreneur ?
Patron héritier d’un ADN d’entrepreneurs. J’ai été bercé par l’entrepreneuriat, car mes parents étaient entrepreneurs et j’ai hérité de cette fibre entrepreneuriale.

 

> Plutôt marketing ou communication ?
Les deux. Je suis amoureux des belles mécaniques marketing qui enrichissent le parcours clients et je suis vigilant sur la cohérence de la communication avec l’histoire et les valeurs de la marque. Il ne faut pas non plus d’écart entre ce qu’on promet avec la communication et le marketing et ce qu’on est capable de délivrer aux clients. En interne, la communication fait vivre la fierté d’appartenance au groupe.

 

> Le patron est-il le mieux placé pour gérer la communication de son entreprise ?
Il n’est pas le mieux placé, mais il doit être capable de prendre la parole et de porter la communication à des moments clés de la vie de l’entreprise. Le patron doit avoir une posture de communication adaptée aux produits/services de son entreprise et à son positionnement.

 

> Qui vous conseille ?
Les meilleurs conseils et les moins chers ce sont mes clients et mes concurrents. Ce sont eux qui m’apprennent le plus de choses. Après, nous avons bien sûr des experts en interne et des partenaires. 

 

> Quelles expériences avez-vous des agences ?
Nouveau Monde DDB pour le conseil de marque et Monet+Associés pour la stratégie RP sont des partenaires historiques du groupe. Nous apprécions de travailler avec des agences lyonnaises pour la proximité. Nous les remettons régulièrement en compétition, mais nous sommes assez fidèles. Les agences doivent connaître l’historique du groupe et comprendre nos nombreux métiers (croupiers, restauration, spectacle de cabaret).

 

> Votre meilleur coup en marketing ou en communication ?
Avoir lourdement investi dans la gestion de la relation client avant tout le monde. Notre connaissance de la clientèle nous permet d’ajuster notre stratégie commerciale et marketing aux attentes de chaque client. C’est ainsi que nous gagnons encore aujourd’hui des parts de marché.

 

> Êtes-vous un patron tendance Martinet ou Michelin ?
Plutôt Martinet. Joa a l’ambition de changer le regard sur le monde des casinos et de montrer que c’est un milieu ouvert et transparent. Je dois porter ce message en étant visible. Communiquer nous permet aussi de faire connaître pour faire face à nos besoins de recrutement.

 

> Une campagne qui vous a marqué ?
La campagne du Club Med autour des verbes « Rêver », « Jouer », « Respirer »… Les campagnes Volkswagen sont également toujours bien faites, car elles interpellent, elles sont caustiques et elles présentent plus que le produit.

 

> Tablette ou papier pour vous informer ?
Tablette, car je suis mobile en permanence et souvent à l’étranger. Je lis la presse économique avec Les Échos et Le Figaro, je consulte les médias spécialisés dans l’univers des jeux et les actualités sportives, car nous avons une activité de paris sportifs.

 

> Les meilleurs patrons en France pour la communication ?
J’en citerais trois : Philippe Bourguignon, Henri Giscard d’Estaing et Sébastien Bazin. Ils savent prendre la parole pour les bonnes nouvelles, mais aussi affronter les coups durs et gérer la communication de crise.