« Une agence doit bousculer et challenger son client »

 1958 
Naissance à Nyons

 

 1978 
DUT Biologie appliquée option Diététique

 

 1982 
Chef de produit marketing de Distriborg

 

 1991-1993 
IFG de Lyon

 

 2001 
Présidente du directoire de La Vie Claire

 

 Depuis 2001 
Administrateur de l’école d’ingénieurs ISARA Lyon et membre de la délégation lyonnaise de l’association Femmes Chefs d’Entreprise.

Brigitte Brunel Marmone
Présidente du directoire de La Vie Claire

 

Héritière ou entrepreneure ?
Entrepreneure. Je suis la présidente du directoire de La Vie Claire et aussi actionnaire de l’entreprise, mais je ne suis pas la patronne. Pour moi, être entrepreneure signifie faire preuve d’audace et de courage.

 

Plutôt marketing ou communication ?
Ce sont mes deux sujets de prédilection. Je suis une marketeuse et une communicante depuis plus de 20 ans. J’ai pris la direction de La Vie Claire en 2001, à la demande de Régis Pelen. Il avait cédé Distriborg, mais conservé La Vie Claire. J’occupais alors le poste de directrice marketing de Distriborg. J’ai vraiment une fibre produits très forte.

 

Le patron est-il le mieux placé pour gérer la communication de son entreprise ?
Il faut faire appel à des spécialistes de la communication. Le dirigeant ne doit pas gérer la communication, mais il doit s’impliquer. Son rôle est d’être un porte-parole efficace, de contribuer à la notoriété de l’entreprise et de donner envie aux collaborateurs et aux clients.

 

Qui vous conseille ?
En interne, Stéphanie Delmau, directrice marketing et achats. Elle pilote le marketing et la communication avec trois chefs de pôle, douze personnes au marketing produits, cinq collaborateurs à la communication nationale et locale, et trois personnes au digital et CRM. Je suis donc bien entourée. Nous faisons également appel à des agences pour nous accompagner sur différents volets comme la stratégie, les RP, le digital…

 

Avec quelles agences travaillez-vous ?
Il y a quelques mois, nous avons réalisé une compétition pour renouveler l’approche stratégique de notre communication. Notre objectif est d’intensifier nos messages et d’être plus percutants. Nous avons retenu l’agence lyonnaise Zakka. Elle a démarré sa mission il y a quelques semaines. Auparavant, nous avions travaillé plusieurs années avec Nouveau Monde DDB.

 

Qu’attendez-vous d’elles ?
J’attends d’une agence qu’elle fasse l’effort de bien nous connaître, qu’elle soit à l’écoute, mais aussi qu’elle nous bouscule et nous challenge. Depuis 2017, nous avons confié nos RP à Comadequat Company. Pour notre programme de fidélité, nous faisons appel à Loyalty Company et nous avons choisi Jetpulp pour la récente refonte de notre site web. Nous aimons travailler avec des agences de proximité.

 

La communication, inné ou acquis ?
Je dirais que j’ai appris. Aujourd’hui, j’ai une certaine pratique, je maîtrise donc l’exercice. Mais je n’ai pas toujours été aussi à l’aise dans mes prises de parole.

 

Votre meilleur coup en marketing ou en communication ?
Notre meilleur coup marketing est une opération en boîte à lettres. Notre imprimé publicitaire était un sachet en papier kraft, de dimension supérieure aux autres prospectus. Il donnait droit à une réduction, mais invitait surtout à passer en magasin pour récupérer gratuitement un produit. Ce côté généreux a été très apprécié et l’opération a très bien fonctionné. À tel point que nous continuons cette action que nous avons lancée il y a environ 7 ans.

 

Pour vous informer, quels médias utilisez-vous ?
Je suis assez classique. Je lis la presse économique et la presse spécialisée : bio, distribution... Je suis aussi de plus en plus attentive aux réseaux sociaux.