Débloque-Notes
Jacques Simonet
Directeur d'InterMédia
le 5 Avril 2017
Patrons morts ou vifs

 

 

La 2e édition du numéro spécial d’InterMédia « Les patrons et la communication » vient de paraître. Le 4 avril il a été diffusé aux 2 000 participants du Printemps des Entrepreneurs qui est le plus important rassemblement de patrons dans la région. 

 

Les expériences d’une soixantaine de dirigeants d’entreprise ont été recueillies pour la rédaction de ce numéro. Nous avons même des contributions d’outre-tombe avec les frères Michelin.

 

Non, la rédaction ne fait pas tourner les tables pour interviewer les morts. C’est en fait une spécialiste de l’aventure Michelin qui explique à nos lecteurs comment ces deux génies qui s’étaient lancés dans le pneu à leur corps défendant avaient tout inventé du marketing, du design et de la communication il y a plus de 100 ans. Ils étaient tellement en avance sur leur temps que ces mots n’existaient pas encore.

 

Morts ou vifs, tous les patrons nous intéressent pourvu que leur expérience soit inspirante. Et finalement, nos journalistes devraient peut-être essayer les tables tournantes. Tous les moyens sont bons pour réaliser de bonnes interviews.

J’ai dans l’idée que les morts qui n’ont plus rien à perdre seraient moins retors dans leurs réponses que les vifs.

 

Informations tournantes. 

 

Apparemment, il y a des professionnels des médias qui ont des pratiques encore plus efficaces que les tables tournantes pour remplir leurs pages et leurs sites. Ils ont mis au point la technique de l’information tournante.

 

En effet, une enquête de l’AFP (Agence France Presse) a révélé que les sites internet qui diffusent de l’information présentent beaucoup de similitudes. Et pour cause. L’analyse de 25 000 articles montre que 64 % des contenus sont des copier-coller d’autres articles. Et en particulier de dépêches de l’AFP. Qui bien sûr n’y trouve pas son compte.

 

Je ne peux qu’applaudir l’ingéniosité de mes confrères qui ont résolu un délicat problème de productivité. Un problème qui me turlupine depuis longtemps : comment produire de l’information sans bourse délier ?

 

Hélas, pour ce qui nous concerne, chez InterMédia, nous n’avons pas grand-chose à copier chez les autres. Nous sommes généralement les seuls à traiter des sujets qui vous intéressent, chers lecteurs (sans jeu de mots).

La rédaction doit produire des informations originales. C’est épuisant.

Que fait l’AFP ?