Débloque-Notes
Jacques Simonet
Directeur d'InterMédia
le 7 Février 2017
Publicités bouchonnées

 

Jean-Claude Decaux doit s’en retourner dans sa tombe. Voilà une utilisation des drones qu’il n’avait sans doute pas prévue. Verra-t-on un jour des sucettes publicitaires dans le ciel de nos villes ?

 

Félicitons les inventeurs de cette forme de rocade-marketing qui permet à de pauvres bougres qui se morfondent dans les bouchons de se divertir sans bourse délier.

 

Mais le procédé est très perfectible : plutôt que des bavettes en papier, pourquoi ne pas suspendre des écrans sous les drones ? On pourrait diffuser des spots et des vidéos. Ce ne serait que la remise au goût du jour du vieux concept de cinéma drive-in.

Avec livraison du pop-corn par les airs.

 

Drop zone de cacahuètes.

 

En fait, c’est dans les vieux pots d’échappement qu’on fait les meilleures soupes publicitaires. Ces panonceaux accrochés sous des drones ne sont que l’adaptation à la transhumance périurbaine des banderoles tractées par des avions le long des golfes clairs.

 

Attendez-vous à voir débarquer des libellules télécommandées sur les plages de sable fin. Pour parfaire ces actions de beach-marketing, il ne restera qu’à doter chaque appareil d’un bras articulé pour larguer des goodies (cacahuètes).

 

Et le tour de France ? Pourquoi n’y a-t-il pas de drones sur la caravane ? Ils permettraient de bombarder les foules en délire de babioles grisantes.

 

Police patrol.

 

Mais restons au ras du bitume. La maréchaussée pourrait accrocher des radars sous les drones. 

 

Mieux ! mieux ! Un habile pandore ne pourrait-il déposer délicatement sous les essuie-glace des voitures qui roulent ses cartes de vœux (= amendes forfaitaires) ? Sans compter qu’avec le paiement sans contact on pourrait gagner du temps : « Vous venez d’être verbalisé, présentez votre CB derrière le pare-brise… C’est payé… Merci, bonne route. »

 

Quant aux délits de fuite… Un bon petit missile et le tour est joué. Il ne restera plus qu’à faire intervenir le drone-râteau pour évacuer les débris.