Guillaume Rieth
| Tendances prédictives et analyses incisives
Planneur stratégique free-lance
le 16 Janvier 2013
Best of Marketing 2012

Pour ce premier billet de 2013, contrairement à bien d’autres blogueurs, il ne s’agira pas d’une note de tendances mais bien d’une rétrospective de l’année 2012.
Déçus ? Il n’y a pas de quoi :

  1. Vous avez déjà largement eu votre lot de slideshare sur les tendances marketing à venir en 2013 depuis mi-décembre. Si si, ces présentations avec des auteurs qui prêchent pour leur paroisse, avec parfois des micro-tendances tellement nombreuses que vous n’en avez pas retenu une seule, avec des signaux faibles tellement faibles que vous ne savez pas quoi en faire, avec des prédictions tellement internationales que vous avez du mal à les projeter sur le marché français… Allez, j’avoue je suis mauvaise langue, de très bons decks très inspirants sont sortis sur la fin de l’année. Comme celui-ci par exemple.
  2. Je préfère dire tout haut ce que tout le monde fait tout bas. Personne ne prédit le futur. Tout le monde regarde le passé, organise ces signaux du passé (au mieux du présent) par genres, travaille une mise en page sur-chiadée, et annonce sa dizaine de slides comme incontournables pour anticiper les prochaines mutations, les prochains mouvements, bref l’avenir.
    Pourtant selon moi il n’y a pas plus ancré dans le passé que ces notes sur le futur. Quand on y réfléchit ne s’agit-il pas plus de postdictions que de prédictions… Plus d’extrapolations sur l’intensification de certains phénomènes qu’un réel effort d’anticipation et d’imagination ?
    Au final le cumul de ces notes de tendances sont moins des indications sur l’avenir qu’une synthèse relativement exhaustive d'innovations du présent.

J’ai donc décidé de dire non à passer pour un énième Madame Soleil des tendances marketing. Je ne sais rien du futur. Je sais seulement que depuis la nuit des temps certains ont ouvert des brèches (par le hasard, la folie, l’acharnement, la passion, le vouloir faire autrement, etc.), dans lesquelles d’autres ont suivis, se sont parfois même engouffrés…
Plutôt que de se projeter dans le futur pour savoir ce que tout le monde fera assez communément, je vous propose de scruter le passé pour regarder ce que d’autres ont fait différemment. D’identifier quelques unes de ces brèches, et surtout de passer un bon moment comme vous avez pu le faire devant un de ces bêtisiers TV de fin d’année. ;-)

 

De la légèreté, oui de la légèreté, ça ne ferait pas de mal dans nos métiers. C’est d’ailleurs peut-être ce qu’il y a de mieux à nous souhaiter pour 2013. A trop penser avec nos cerveaux, à vouloir tout conceptualiser, tout modéliser, tout benchmarker, tout chiffrer, tout expliquer, justifier, tout anticiper, tout rationaliser pour se rassurer, nous perdons de vue cette intelligence du cœur pourtant nécessaire afin d’émerger et faire la différence. Dans ce contexte économique plutôt morose, nous devons renouer avec notre instinct et la spontanéité, retrouver l’envie de faire, délaisser la peur de mal faire.
 "Il vaut mieux échouer dans l'originalité que de réussir dans l'imitation." Herman Melville

 

Mois par mois vous trouverez donc mes coups de cœur toutes disciplines confondues (retail/digital/publicité/relationnel/brand content/branding etc.). Il s’agit certes d’une sélection hyper subjective et restrictive mais respectant tacitement 3 critères :

- L’originalité du dispositif
- La cohérence avec l’adn de marque
- La pertinence de l’insight

 

Janvier : le lancement du bracelet Fuelband par Nike+

 

Février : Nike Stadium rend hommage aux basketteurs amateurs de la goutte d’or en collaboration avec le magasin Pigalle Paris

 

 

Mars : Mercedes et sa voiture invisible "Zero Emission"

 

Avril : La campagne (un peu démago) Thank you mom de Procter & Gamble

 

Mai : Landrover réaffirme son identité 4x4 par une opération de brand utility


Land Rover a offert un manuel de survie à 5 000 de ses clients avec des conseils tels que comment s’orienter dans le désert,
émettre un signal de détresse, construire un abris, démarrer un feu ou chasser les oiseaux…
Ce livre comestible a été insérée dans une pochette réflective, pouvant servir à être repéré dans le désert en cas de panne.

 

Juin : Le journal Gulf News et la chaîne de café Tim Hortons s'associent pour proposer des cafés avec une news en temps réel.

 

Juillet/Août : Kistuné permet aux passants New Yorkais d'écouter sa dernière compilation directement dans la rue.


Accrochées sur une quinzaine de lampadaires, ces mini-stations musicales permettaient à n'importe quel passant muni d'un casque
audio de se brancher pour écouter le contenu de la nouvelle compilation.

 

Septembre : Coca Cola permet de transformer sa page de pub en une enceinte iPhone.

 

Octobre : Un chambre d'hôtel 5 étoiles dans une Hyundai


Les fans Facebook hollandais de la marque ont été invités à participer à un concours
pour gagner une nuit la chambre Hyundai i30 Sport Wagon.

 

Novembre : Domino's Pizza UK lance son offre de VOD

 

Décembre : Les 2 vaches ouvre un resto branché et bio dans Paris