« Les jeunes sont entreprenants, voire entrepreneurs »

2002
Responsable communication et partenariats de Sport dans la ville

 

2008
Responsable communication du parc Eurexpo Lyon

 

2015
Responsable communication/marketing des sites événementiels

Marion Vernay
Responsable communication et marketing des sites événementiels de GL Events à Lyon

 

La communication, vocation ou hasard ?
« Un peu des deux. Mes études à EM Lyon m’ont ouverte au marketing et à la communication, puis ma route a croisé celle de l’association Sport dans la ville qui m’a demandé d’organiser ses dîners de gala. Cette rencontre m’a fait plonger dans l’univers de l’événementiel et j’y suis restée par passion. »

 

Meilleur coup de communication ?
« L’inauguration du Hall Paul Bocuse à Eurexpo Lyon, lors du salon Sirha 2011. Paul Bocuse et 90 chefs étoilés venus du monde entier ont déposé leurs empreintes sur le mur d’entrée de ce nouvel espace, dans l’esprit du trottoir des stars à Hollywood. »

 

Pire souvenir ?
« Une soirée ratée pour Sport dans la ville, en l’occurence un concert qui n’avait pas été initialement programmé et qui n’a pas attiré le public espéré. »

 

Qu’est-ce qui vous inquiète le plus dans l’évolution de votre métier ?
« Je ne suis pas de nature très inquiète. Mais ce qui m’interpelle, c’est l’emprise des réseaux sociaux, qui nous contraint à être de plus en plus vigilants dans nos messages. Tout va très vite. Un mauvais buzz peut fragiliser une marque. Mais en même temps ces réseaux sont une opportunité incroyable pour gagner de la notoriété. Si on les utilise bien, ils constituent une force de frappe importante. »

 

Comment trouvez-vous les jeunes communicants ?
« Ils sont bien dans l’ère du digital. Ils sont décomplexés. C’est une génération zapping, qui va vite, parfois trop. Ils sont plutôt entreprenants, voire même entrepreneurs. C’est une chance pour la communication. Après, il faut les encadrer ! »

 

Êtes-vous plutôt diesel ou Ferrari ?
« Dans l’événementiel, qui réclame d’être réactif, on est obligé d’être Ferrari ! Mais pour être efficace, il est indispensable d’avoir tout calé auparavant. Bref, il faut être un peu les deux. »

 

Quelle image renvoyez-vous à votre équipe ?
« Celle de quelqu’un de disponible, qui transmet l’envie d’avancer, qui accompagne son équipe et qui délègue beaucoup. »

 

Le profil du collaborateur idéal ?
« Fiable et créatif. Qu’il soit force de proposition — plus une solution qu’un problème ! »

 

Votre patronne s’intéresse-t-elle à la communication ?
« Absolument. Anne-Marie Baezner, la DG des sites lyonnais de GL Events, est une femme de communication qui a été dircom. Pour elle la communication n’est pas une dépense, mais un investissement ! »

 

Où serez-vous dans cinq ans ?
« Je ne sais pas. La vie est faite de rencontres et j’aime m’engager avec des gens qui me font confiance. Mais je pense que je serai probablement toujours dans la communication. »

 

Et si vous n’aviez pas fait de la communication ?
« J’aurais aimé être médecin. C’est aussi un métier d’échanges et de relations. »